Agroalimentaire : les bonnes recettes du design

Surfant sur la tendance street food écolo et saine, la société agenaise La Courtisane a lancé une gamme de soupes, 100% végétales et au packaging original, soit une canette en acier recyclable.

Concernant jusqu’à présent les grandes sociétés, la démarche design pénètre peu à peu au cœur des PME. Premier employeur industriel de l’Aquitaine, représentant 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires, l’agroalimentaire saute le pas

Intégrer le design, développer sa communication, améliorer le packaging de son produit …tels seront les thèmes de la réunion, qui se tiendra en décembre prochain, durant les Escales du Design, à destination des entreprises de l’agroalimentaire aquitaines. Deux invités, le designer Boris Bracq de Design For You et la société d’études de marché Stratégir, viendront éclairer de leurs expériences et savoirs les PME de l’agroalimentaire peu sensibilisées jusqu’à présent sur le sujet. « C’est la première fois que nous organisons une réunion sur ces questions » précise Gauthier Cavrois, chargé de mission de l’Ardia, (Association régionale pour le développement des industries alimentaires d’Aquitaine), organisation professionnelle représentant et défendant les industries de l’agroalimentaire dans la région. « L’agroalimentaire est un secteur très innovant dans le packaging, mais bien souvent les TPE et PME ne sont pas structurées pour posséder un service communication ou employer un designer. Contrairement aux grandes sociétés. Or, parmi nos 140 adhérents, près de la moitié sont des sociétés de moins de 20 salariés pour qui ces questions ne sont pas une priorité. L’objectif de la réunion est justement de démontrer l’importance du packaging en grande distribution comme moyen de démultiplier l’impact de la marque sur les ventes et comme formidable outil de communication. Le design et la créativité peuvent être des éléments qui permettent de se différencier et de se professionnaliser ».

Fondée en 1938, la société bordelaise Jock a renouvelé sa gamme de produits proposant désormais aux consommateurs des pâtes toutes prêtes à canelés ou à gâteau basque.

« Aujourd’hui, le produit se doit d’être impactant »

D’ores et déjà, des sociétés aquitaines montrent l’exemple. On retiendra, entre autres, des initiatives innovantes telles que la création d’une soupe en canette par la société La Courtisane de l’agropole d’Agen, le lancement « d’une pâte à canelé toute prête » par la société bordelaise Jock qui a modernisé l’ensemble de ses packaging, les yaourts au format original de la société Pechalou basée en Dordogne, la bouteille d’eau des Abatilles en forme de bouteille de vin… Autant d’exemples qui montrent que les TPE et PME peuvent relever le défi.

Des bouteilles de thé au design tendance, soit tout en sobriété et élégance, fabriquées en aluminium léger et incassable : tels sont les produits innovants conçus par la société agenaise Rouage.

« C’est devenu un moyen d’apporter de la valeur ajoutée » ajoute Gauthier Cavrois. « Nous sommes aujourd’hui dans un marché ultra concurrentiel. Les linéaires ne sont pas extensibles et ne permettent pas un bon facing pour tous les produits, notamment ceux qui viennent juste d’être créés. En outre, les consommateurs font leurs courses plus rapidement ou ont recours au drive où l’offre est plus limitée. Le produit se doit d’être impactant. L’idée est de montrer aux entreprises que le design ne doit pas être vu comme un coût mais comme un investissement et qu’il peut même devenir à terme un des codes génétiques de l’entreprise ».

Marianne Peyri, Cap Sciences

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.