Intelligence Design / Design au 21è siècle / « Aquitaine : l’e-santé sur ordonnance »

Basée à Pessac, la société Telecom design, a développé Vitabase,le premier bracelet de détection automatique de chute, doté d'un système d'alarme et de téléassistance.
Basée à Pessac, la société Telecom design, a développé Vitabase, le premier bracelet de détection automatique de chute, doté d’un système d’alarme et de téléassistance.

En lien avec Aquitaine Développement Innovation, une dizaine d’entreprises aquitaines planchent sur de nouveaux dispositifs intelligents et communicants intégrés à du matériel médical. Avec en ligne de mire, une prospective design centrée sur de nouveaux usages.  L’avenir sera e-santé. Jean-Yves Elie, responsable des technologies médicales au sein d’Aquitaine Développement Innovation (ADI) en est convaincu. On ne peut aller à l’encontre des progrès de la technologie. Les systèmes intelligents et communicants dans le secteur de la santé vont bouleverser les usages offerts tant au niveau du patient, de l’entourage du patient que du corps médical. « C’est l’une des pistes envisagée pour stabiliser et réduire les dépenses de santé, pour proposer de nouveaux services à une population qui vieillit, pour enrayer la désertification du corps médical dans certaines zones de France, et également, par la somme de données recueillies, pour mener des recherches cliniques et épidémiologiques ».

Des déambulateurs, cannes, corsets… équipés de capteurs

Et dans ce secteur, les idées d’innovation fusent. « On peut imaginer du matériel médical comme des cannes anglaises, des chaussures orthopédiques, des corsets, des sièges médicaux, des déambulateurs équipés de capteurs ou puces électroniques pour, par exemple, géolocaliser une personne atteinte d’Alzheimer, pour mieux connaître les attitudes -comme le temps de déplacement ou d’inactivité- de patients ou personnes âgées, ou bien pour servir de donneur d’alerte en cas de chute ou de problèmes… » liste avec enthousiasme Jean-Yves Elie, en citant les possibilités offertes en parallèle par les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) afin de centraliser des données médicales sur un patient, faire des diagnostics à distance…etc. . « Tous ces nouveaux dispositifs permettraient de mieux surveiller le patient, créer du lien avec et entre le corps médical et proposer un service plus personnalisé ».

Dix projets R&D soutenus par la Région Aquitaine

Pour que ces idées deviennent réalité, l’ADI, a ainsi entrepris depuis septembre dernier, de démarcher les entreprises du secteur de la santé, notamment les fabricants aquitains de matériel médical. Leur objectif ? Stimuler l’innovation et faire le lien entre ces sociétés traditionnelles de matériel médical et celles spécialisées dans l’informatique de santé comme des éditeurs de logiciels, très nombreuses en Aquitaine et réunies,  par ailleurs, depuis 2011 au sein du cluster TIC Santé. « Notre première initiative avait été d’aller solliciter les fournisseurs de technologies pour développer de nouvelles applications médicales. Or, le secteur de la santé étant très réglementé, il est plus « facile » désormais de sensibiliser les entreprises déjà présentes sur le secteur de la santé et de les amener vers les personnes ressources pour développer une nouvelle application à partir d’une nouvelle technologie ».

Dix entreprises ont été ciblées, certaines d’ores et déjà très à la pointe en e-santé, d’autres très néophytes. Chacune mènera un projet R&D, avec recherche sur des solutions techniques, création d’un prototype et étude design à l’appui, « le design permettant dans ce type de projet de travailler notamment sur les fonctionnalités et usages innovants induits par les nouvelles technologies utilisées », précise Jean-Yves Elie.

 

Marianne Peyri, journaliste Cap Sciences

 

 

 

Be Sociable, Share!

Une réflexion au sujet de « Intelligence Design / Design au 21è siècle / « Aquitaine : l’e-santé sur ordonnance » »

  1. Un peu tous se change dans le secteur médical. Ses grands acteurs mettent de plus en plus en valeur les compétences commerciales et l’expérience industrielle. Le profil recherché possède souvent des connaissances économiques et aussi des connaissances pour utiliser l’internet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.