Design flash / Oenotourisme & Packaging

Inno’vin organise à l’Institut des Sciences de la Vigne et du Vin, le mardi 16 mai, une Matinée de l’Innovation sur la thématique Oenotourisme & Packaging à destination des chercheurs et professionnels de la filière vitivinicole.

Les chercheurs issus des Universités de Bordeaux, de Chicago ou de La Sorbonne, présenteront en 15 minutes un résumé de leurs travaux, suivi d’une table ronde animée par des professionnels et les participants.

A l’occasion de cet évènement, le collectif Wine & Design vous attendra avec une surprise…

PROGRAMME
(des membres du Comités sont en attente de validation)

08h30 – 09h00 Accueil Café
09h00 – 09h15 Introduction : Eric Giraud Héraud, économiste et directeur de la recherche à l’Institut des Sciences de la Vigne et du Vin

Partie I // Oenotourisme, patrimoine et territoire
09h15 – 09h30 L’oenotourisme : quelles implications pour les territoires et les vignerons ?
Jean-Louis Yengué, Université de Tours

09h30 – 09h45 Les attentes des oenotouristes : la France vs Australie
Tatiana Bouzdine, KEDGE

09h45 – 10h00 Futur Atlas du vignoble bordelais : présentation et focus
Raphael Schirmer, Université de Bordeaux

10h – 10h15 L’expérience de visite à la Cite du Vin : implications pour l’oenotourisme
Frédéric Ponsignon, KEDGE

10h15 – 10h45 Echanges animés par le comité de professionnels n°1
Membres du Comité confirmés : Estelle de Pins, Wine Tour Booking // Christophe Château, CIVB // Catherine Leparmentier, Great Capital Network

10h45 – 11h : Pause

Partie II // Packaging et sémiologie dans l’univers des vins et spiritueux

11h – 11h15 Packaged Pleasures : how technology and marketing revolutionized Desire (présentation en anglais, powerpoint en français)
Gary Cross, University of Chicago

11h15 – 11h30 La mise en scène des marques sur les étiquettes/ packagings (marques et décors). Principes généraux, comparaison entre vins d’une même appellation (Grands Crus de Bordeaux) et Inter-appellations (exemples)
François Bobrie, Université de Poitiers

11h30 – 11h45 Les vins de France, des discours en mouvement : sémiologie publicitaire des différentes régions de France
Florentine Mähler-Besse, Université La Sorbonne

11h45 – 12h00 Relation entre la forme et la couleur des étiquettes de vin : les effets sur la perception d’arôme et de qualité
Florine Livat-Pecheux, KEDGE

12h00 – 12h30 Echanges animés par le comité de professionnels n°2
Membres du Comité confirmés : Christian Delage, International Packaging Development // Xavier Sinsou, Maumy // Raphael Reynier, One Wine Production

12h30 – 14h00 : Cocktail – Exposition Wine & Design


Inscription obligatoire
Places limitées
Tarif : 35 €
Gratuit pour les adhérents d’Inno’vin

Design flash / Lancement du concours de l’édition 2017 des Portes du Cuir !

Le concours Cuir & Bois – “On se fait la malle ! Les nouveaux nomades”, organisé dans le cadre de l’édition 2017 du salon Les Portes du Cuir, implique de repenser les variables du départ et du déplacement quel qu’en soit l’objet : professionnel, loisirs, culturel, sportif ou farniente… Il vise à mettre en valeur des savoir-faire en valorisant à la fois des talents d’artisans et de créateurs. Il encourage la créativité autour de l’alliance de ces deux matières nobles : le bois et le cuir.

Ce concours s’adresse à un duo ou un trio formé pour l’occasion de deux créateurs professionnels ou entités professionnelles des métiers du bois, du cuir et éventuellement d’un designer.

La finalité du projet est clairement d’encourager les partenariats entre les détenteurs de savoir-faire pour déboucher sur une édition et une mise en production.

Téléchargez le dossier d’inscription

Date limite du dépôt des candidatures : 19 mai 2017

La cinquième édition des Portes du cuir, véritables rencontres annuelles de la filière cuir, aura lieu les vendredi 29, samedi 30 septembre et dimanche 1er octobre 2017 à Nontron (24).

Design flash / Le cuir, filière d’excellence (Nouvelle-Aquitaine)

Publication : LE POPULAIRE DU CENTRE – 28/02/2017

Alain ROUSSET, Président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine se rendra le 7 mars 2018 à Saint-Junien (87) dans les locaux de la société DAGUET, spécialiste du cuir. Il visitera également le chantier de la Cité du Cuir situé sur la même commune.

L’objectif de la Cité du Cuir est de bâtir à Saint-Junien, capitale française du gant de peau, une structure permanente des savoir-faire du cuir. Ceci afin de promouvoir, conserver, valoriser et animer ce patrimoine.

 Alain ROUSSET participera à l’Assemblée générale du Cluster Cuir et visitera le Pôle d’Excellence du Cuir à Thiviers (24).

La filière cuir, prioritaire en région Nouvelle-Aquitaine, s’appuie sur un maillage territorial d’entreprises de la matière première à la production artisanale et industrielle dans les secteurs de la ganterie, de la maroquinerie, de la sellerie et de la chaussure.

Design flash / « Toutes les entreprises devraient avoir des designers dans leurs équipes »

Article La Tribune Bordeaux, par Hélène Lerivrain  | 

Dominique Sciamma, le directeur de Strate École de design à Paris, interviendra dans le cadre de la Grande Jonction le 8 mars au Palais des congrès de Bordeaux, événement qui permet aux professionnels de l’économie classique et de l’économie numérique de se rencontrer. Son intervention portera sur les enjeux de l’innovation par le design.

Dominique Sciamma sera l’un des intervenants clés de la Grande Jonction le 8 mars à Bordeaux.

Dominique Sciamma, est le directeur de Strate École de design, qui accueille à Paris plus de 600 étudiants. (Crédits : Strate école de design)

Lire aussi : Grande Jonction à Bordeaux : le programme complet

Celui qui est aujourd’hui directeur de Strate école de design, l’une des plus grandes écoles françaises de design, a mené une carrière éclectique dans le domaine des nouvelles technologies au sein d’entreprises nationales et internationales. Tour à tour chercheur en intelligence artificielle, développeur logiciel, directeur marketing, business développeur international, consultant stratégie, éditeur électronique, designer multimédia, et scénariste, il a rejoint l’école Strate en tant qu’enseignant en 2010 avant d’en prendre la direction en 2013. Son discours à Bordeaux portera sur « les enjeux de l’innovation par le design », une thématique qu’il affectionne tout particulièrement.

De quoi allez-vous précisément parler lors de la Grande Jonction ?

Avant de parler de design, je partirai simplement de ce constat : tout le monde est fasciné par la technologie mais personne ne se pose la question de savoir ce qu’on fait avec et au bénéfice de qui. Les personnes qui conçoivent des produits ne voient pas où sont les enjeux. Dans les effectifs de nombreuses entreprises, startups comprises, on retrouve des ingénieurs, des marketeurs mais pas de designers. C’est là que le bât blesse. Toutes les entreprises devraient avoir des designers dans leurs équipes.

Qu’apporte le designer au sein d’une entreprise ?

Ce qu’il faut retenir, c’est que le designer d’il y a 15 ans n’est plus le designer d’aujourd’hui. Avant, pour un chef d’entreprise, un designer était un professionnel qui faisait de jolies choses. C’était un spécialiste du graphisme, de la mise en page, de la forme, de la 3D. Le designer du XXIe siècle est celui qui va résoudre des problèmes et s’intéresser aux moyens d’améliorer les conditions de vie des citoyens. Il place l’utilisateur au centre de son travail. Un designer s’appuie aujourd’hui sur des expertises techniques (dessin, volume…), une approche pluridisciplinaire qui invoque à la fois les sciences humaines, le marketing, les sciences de l’ingénieur des matériaux et des processus et une approche méthodologique. C’est en ce sens que c’est le plus beau métier du monde (rires).

Il faut changer de modèle et tourner la page du règne de l’ingénieur ou du marketeur. Entre le projet de l’ingénieur qui est initialement de maîtriser les technologies pour résoudre des problèmes et celui du marketeur qui est d’identifier des besoins et d’inventer des offres correspondantes, le designer vient à la fois joindre et accomplir ces projets en renversant les points de vue et en les mettant au service de la qualité de vie de personnes. Le travail doit être collaboratif. Le designer n’est pas au centre de tout mais il est celui qui rappelle pourquoi on est là. Cette façon de penser est révolutionnaire, je le conçois.

Est-ce que votre analyse est aujourd’hui de plus en plus partagée ou est-ce que l’innovation par le design reste sous-estimée ?

Elle est encore sous-estimée mais les choses commencent à bouger, dans la formation notamment. Les écoles d’ingénieurs et de commerce s’intéressent de plus en plus au design. Des doubles diplômes apparaissent. Parallèlement, les jeunes sont de plus en plus entreprenants mais là encore, j’insiste, les startups qui fonctionnent sont celles qui travaillent avec un designer. Apple avait très bien compris l’enjeu. Aujourd’hui, en France, les entreprises s’y intéressent de plus en plus. Je pense en particulier à Decathlon, Carrefour, IBM, Devialet ou encore Ikea pour ne citer qu’eux. Les assurances et les banques créent également des départements de design. Le mouvement qui consiste à mettre l’utilisateur au centre des préoccupations est lancé. D’ailleurs, les étudiants qui sortent de notre école ne travaillent plus seulement dans le secteur de l’automobile par exemple. Ils occupent des métiers de plus en plus intéressants et intègrent aussi des entreprises de services.

Pour conclure, je dirais que le design aura triomphé quand les écoles de design prendront la place qu’occupent aujourd’hui les écoles de management et d’ingénieur, c’est-à-dire quand la question « pourquoi ? » remplacera les questions « combien ? » et « comment ? ». Strate École de design, créée en 1993, est née de l’idée que le design est un levier de développement stratégique des entreprises.

Design flash / The World Design Organization Launches Call for Nominations for World Design Medal

To celebrate its upcoming 60th anniversary, the World Design Organization (WDO)™ has launched the World Design Medal to recognize Industrial Designers who have made a significant contribution to the advancement of the profession.

“Developed in conjunction with our Board of Directors, the World Design Medal aims to showcase exceptional Industrial Designers from around the globe who are making a positive impact on our quality of life and driving change in our world through design,” said WDO Senator Dr. Brandon Gien, who chairs the WDO Senate Selection Committee, charged with selecting the recipient of the World Design Medal.

The Senate Selection Committee is made up of former WDO Presidents as follows:

  • Brandon Gien of Australia, 2013-2015 President & Covenor of the Senate
  • Soon-In Lee of South Korea, 2011-2013 President
  • Mark Breitenberg of the United States, 2009-2011 President
  • Carlos Hinrichsen of Chile, 2007-2009 President
  • Peter Zec of Germany, 2005-2007 President
  • Luigi Ferrara of Canada, 2003-2005 President
  • Robert Blaich of the United States, 1987-1989 President

The call for nominations is open until 30 April 2017

The winner will be announced on World Industrial Design Day, 29 June, and will be invited to travel to Torino, Italy on 14-15 October 2017 to accept the Medal and deliver an acceptance speech at the 30th WDO General Assembly.

Information:
Ms. Augie Van Biljouw, Director of Communications
+ 1 514 448 4949 ext. 228 – augie@wdo.org

About the World Design Organization
The World Design Organization™ (WDO), formerly the International Council of Societies of Industrial Design (Icsid), is an international non-governmental organization founded in 1957 to promote the profession of industrial design. WDO advocates industrial design driven innovation that creates a better world, engaging more than 140 member organizations in collaborative efforts and carrying out international programming—World Design Capital®, World Design Talks, World Design Impact Prize, World Industrial Design Day, and Interdesign. WDO has United Nations Special Consultative Status.