Design Flash : Avec Biwine, le vin s’emporte, mais avec classe

Biwine

Le porte-bouteille Biwine, nomade et urbain, tout en liège isotherme, est aussi un bel objet. (Crédit photo : DR)

Pendant Bordeaux Fête le vin (du 26 au 29 juin), un porte-bouteille novateur et design, le Biwine, va se faire connaître du grand public après avoir reçu le Coup de cœur de l’Innovation d’un évènement “vitrine” qui n’attend pas moins de 500.000 visiteurs.

Créé par la journaliste Claudia Courtois et dessiné par le designer bordelais Vincent Poujardieu, Biwine est d’abord la réponse à une problématique que tout œnotouriste du monde rencontre : comment transporter, toute la journée, un vin acheté dans un château ou dans une cave, dans les meilleures conditions ?

En œnotouriste régulière, Claudia Courtois, dirigeante de COP Biwine, a trouvé la réponse. Son porte-bouteille nomade et urbain, tout en liège isotherme, est aussi un bel objet. Une « coque » de liège qui épouse les formes des bouteilles bordelaises et bourguignonnes et qui est habillée d’un harnais de cuir qui facilite le transport de la bouteille… même en vélo.  « L’idée était en effet de répondre à une certaine immédiateté de consommation, de nouvelles formes de mobilité urbaine, vélo, tram… et à des exigences de confort, d’élégance et de sécurité », explique Vincent Poujardieu qui a dessiné, et donc donné vie, à l’objet pensé par Claudia Courtois.
Une « naissance » qui a demandé plus d’une année de R&D et l’appui du bureau d’études  Assysprod, basé à Coutras (33).

Un modèle Champagne à l’étude

En début d’année, la production de 500 Biwine a été lancée au Portugal, pays phare de l’économie du liège de grande qualité. 500 autres seront produits et livrés dans l’été.
Biwine est d’abord destiné aux marchés français et américain, ciblé sur les particuliers, cavistes, restaurateurs pour un prix public à partir de 120 €. La marque compte décliner son offre avec des Biwine à champagne (modèle à l’étude chez Assysprod) et des variantes de couleurs « dont un rouge bordeaux spécialement dédié aux châteaux du Bordelais », souligne Claudia Courtois, qui planche aussi sur un modèle plus grand public.
Pour le moment, sa distribution est exclusivement girondine. Bordeaux, vignoble de « naissance » de Biwine, a d’ailleurs su prouver son intérêt pour l’objet qui se décline en deux versions : « classique » ou « couture » et deux modes de transport : « poignée » ou « bandoulière ».

Même la Coorniche, dessinée par Starck, a craqué pour Biwine

A ce jour, plus de 200 Biwine ont déjà trouvé preneurs auprès d’acteurs majeurs de l’hôtellerie resort : le Saint-James (Bouliac), l’hôtel-spa les Sources de Caudalie (Martillac) ou même la Coorniche, au Pyla, hôtel-restaurant dessiné par un grand amateur de beaux objets, le designer Philippe Starck. De grands crus ont également craqué et ont vu, dans l’objet, un excellent moyen de communiquer, de faire plaisir à leurs clients, tout en offrant un écrin mobile à la hauteur de leurs flacons. C’est le cas de Smith Haut Lafitte ou de Haut-Bailly par exemple. « Pour un producteur qui a mis beaucoup de cœur à produire un vin de grande qualité, la possibilité de voir ce vin transporté dans de bonnes conditions et sans aucune altération, liée à un choc ou un écart de température par exemple, est un atout remarquable pour Biwine. Notre porte-bouteille garantit, le cas échéant, une dégustation dans des conditions optimales », analyse Claudia Courtois.

La Lettre d’Objectif Aquitaine – La Tribune du Mercredi 18 juin 2014

COP Biwine a bénéficié d’une Prestation Technologique Réseau initiée par Prospective Design.

– Du 17 mai au 21 septembre 2014, rendez-vous au Musée du liège de Mézin, pour y découvrir l’exposition « Design & liège, innovation et création contemporaine ».

Ces articles peuvent vous intéresser :

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *