Comme une feuille portée par le courant…

Publié samedi 15 décembre 2012 à 16h17
Deux étudiants, Jérémy Jallageas, de l’école doctorale SPI et Marta Orbrsalova, étudiante en communication à l’université Bordeaux 1, ont participé au concours « Design à 2 mains » en présentant le projet Limbe. Focus.

Les deux étudiants qui ont collaboré ensemble sur le projet Limbe devaient répondre à la problématique « demain, nouvelle mobilité urbaine ». Ils présentent leur projet sous la forme d’une discussion qui aurait pu se dérouler un matin sur les quais de Bordeaux. Lorsque l’un s’interroge sur un mode de déplacement oublié, le transport fluvial, alors même que la plupart des villes sont organisées autour d’un fleuve, l’autre lui propose de concevoir un bateau sans moteur. Mais comment faire avancer l’embarcation ? Ils imaginent un système de voilier inversé. Une voile semi-rigide est fixée sous la coque, ce qui permet par la force du courant d’acheminer l’embarcation sur l’autre rive. Mais dans des villes comme Bordeaux, où le courant de la Garonne est soumis aux marées, comment assurer un service de transport régulier ? Une solution inattendue est proposée par les étudiants : la même voile a la capacité de pivoter. Désaxée, elle permet à l’engin d’avancer à contre-courant. Et pour illustrer ce mode de transport ingénieux imaginé par une « main innovante », il ne fallait qu’une « main esthétique » qui lui donne la forme d’une feuille. Deux mains pour un projet plein de poésie !

Elsa Dorey, journaliste Cap Sciences

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.