Intelligence Design / Design « est » relation / Comment les « temps forts » font vivre le design…

Des temps forts comme les "Escales du Design" organisées à Bordeaux permettent de rassembler, au sens large, tous les acteurs du design.

Des temps forts comme les « Escales du Design » organisées à Bordeaux permettent de rassembler, au sens large, tous les acteurs du design.

Le design se base sur la connaissance d’un réseau et de compétences pluridisciplinaires et complémentaires, plus que certains secteurs. Dans ce contexte, l’organisation d’ateliers, de rencontres et d’événements joue un rôle crucial pour faire émerger l’innovation et augmenter le taux de transformation des projets.  « Faire vivre le design, c’est montrer que les entreprises ont besoin du design à tous les niveaux selon qu’elles y entrent par le style, le produit, le management, l’organisation ou la stratégie… C’est montrer également le foisonnement des design existants : industriel, sensoriel, numérique et digital, sonore, culinaire, d’espace… C’est enfin s’adresser à tous les publics pour expliquer ce qu’est le design », pose Isabelle Leblan, Responsable du département Prospective Design, de l’agence régionale  Aquitaine Développement Innovation.

Ayant pour mission de favoriser justement l’émergence, la concrétisation et la promotion de projets design innovants, ce département joue à plein la carte des réseaux considérés comme un atout majeur de réussite. « Innover est complexe. On parle de parcours de l’innovation. Pour passer de l’idée au projet, de l’innovation à la réussite, cela sous-entend de trouver les bonnes compétences au bon moment. Pour cela, nous agrégeons des compétences qui constituent au final un réseau », précise Isabelle Leblan.

Des temps autour des projets d’entreprise

Pour créer ce réseau « toujours au service et au bénéfice des entreprises », Prospective Design se pose ainsi en chef d’orchestre de « temps forts ». « Sur le long terme, ce sont d’abord des temps forts construits autour de projets d’entreprise, avec en amont le travail de Prospective Design qui permet de clarifier le projet, d’amener le design dans la stratégie de l’entreprise et de faire entrer diverses compétences : designers, ergonomes, anthropologues, sociologues, bureaux d’études, partenaires financiers, propriété industrielle… L’idée étant d’être dans la précision et la justesse par rapport aux besoins de l’entreprise et de son projet ».

Un réseau de développement économique

Plus ponctuellement, des ateliers de sensibilisation au design s’emploient à faire vivre le design dès l’amont. « C’est une des spécificités à laquelle on est attachée en Aquitaine : sensibiliser les entreprises dès le départ, démontrer aux primo accédants que le design est nécessaire pour l’entreprise et la maturation de ses projets ». Organisés tout au long de l’année en Aquitaine, ces ateliers s’appuient, eux, sur un réseau de partenaires comme les organismes consulaires (CCI, Chambres de Métiers), les collectivités territoriales (région, départements, communautés de communes…), les organismes professionnels, les services de l’Etat (DGCIS, DIRECCTE), les pôles, clusters et grappes d’entreprises.

La grande messe des « Escales du design »

A travers rencontres et échanges, notamment lors des Escales du Design, les réseaux prennent forme.

A travers rencontres et échanges, notamment lors des Escales du Design, les réseaux prennent forme.

Autre « temps fort, les « Escales du Design » dont la 3e édition s’est tenue en 2012, fait figure de « bouquet final ». Coproduite avec les acteurs du design, cette manifestation de 3 jours, mêlant conférences, expositions et rencontres, avait rassemblé des acteurs du design de tous horizons (académique, culturel et économique …). Pour Isabelle Leblan, « cette « grande messe » permet justement de donner une vision très large du design et de faire connaître les compétences adéquates sur les quatre points clés d’une démarche design : l’idée, le projet, le business et la partie culturelle qui génère de la connaissance. Dans le design, tous ces acteurs ont un rôle et se complètent. Ce type d’événement est d’autant plus pertinent que le principe de la démarche design est de faire lien entre les uns et les autres, se base sur l’humain, l’empathie et l’expérience de l’autre ».

Un réseau étoffé par les plateformes technologiques

A l’avenir, pour étoffer encore plus ces différentes catégories de réseaux, Prospective Design s’attèlera à fédérer de plus en plus les plateformes technologiques et les Centres de Ressources Technologiques (CRT) présents en Aquitaine. « Les entreprises ont besoin de ce réseau de technologies appliquées pour tester, fabriquer des prototypes et alimenter leurs projets. Ce type de réseau peut permettre aussi, autour d’un projet, des croisements, par exemple, entre des technologies de l’agroalimentaire et du laser. Le design peut ainsi faire en sorte que ces plateformes communiquent davantage entre elles ».

Marianne Peyri, journaliste Cap Sciences

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.