Design accélérateur de business / Eco-design : « Faire des économies sur les process de fabrication »

Eric Stempin ( gauche), directeur de EVTRONIc a sollicité le designer Thomas Félix (droite) pour allier design et éco-conception.

Eric Stempin (à gauche), directeur de Evtronic a sollicité le designer Thomas Félix (à droite) pour allier design et éco-conception.

Se lancer dans l’éco-design, des entreprises en Aquitaine ont sauté le pas. Zoom sur la société Evtronic, basée à Pessac, qui tire le bilan d’une démarche qui a réduit leurs coûts de fabrication et boosté leurs ventes.

L’impact d’une démarche éco-design est difficile à mesurer, mais pour Eric Stempin, directeur d’Evtronic, fabricant de bornes de charge pour véhicules électriques, les résultats sont bel et bien là. « En 2012, nous ne vendions que quelques unités. En 2013, nous sommes passés à quelques dizaines d’unités vendues et aujourd’hui nous réalisons des ventes par 50 et 100 unités. Cette croissance est due notamment au développement du marché des bornes de charge pour véhicules électriques, mais le facteur design a été essentiel », a-t-il ainsi confié lors des dernières Escales du Design.

Des designers à l’œuvre

Evtronic a en effet sauté le pas en sollicitant Félix &Associés, agence bordelaise de designers accompagnant les entreprises dans des démarches innovantes. Dix-huit mois d’études ont été nécessaires (dont une Analyse du Cycle de Vie en 2013), suivis de plusieurs mois dédiés à la réalisation d’un prototype. « Notre premier travail », explique Thomas Félix, directeur de l’agence de designers, « a été de donner une identité à leur produit , soit un modèle de charge rapide (30 minutes) pour des voitures électriques (borne désignée par ailleurs par certains clients comme la « ugly machine »). La question essentielle a été : Qu’apporte Evtronic de plus que ses concurrents ? En l’occurrence, la réponse était un service de rapidité, la disponibilité et la sécurité ».

Autant de valeurs « identitaires » à transposer, mettre en avant et rendre « transparentes ». La nouvelle borne a ainsi été dotée d’un signal lumineux repérable de loin pour les conducteurs et informant rapidement de sa disponibilité par un code couleur. « Sur l’aspect sécurité, cela s’est traduit par une forme soft, adoucie et enveloppante, proche de la pompe à essence pour être identifiable, mais qui indique au consommateur qu’il peut l’utiliser en toute sécurité ». En parallèle, tout un travail a été mené sur la simplicité d’ouverture de la borne, de montage et de remplacement des pièces intérieures. De même, tout un pan de la recherche s’est attaché à minimiser, via un système technique innovant, les impacts environnementaux malgré un pompage électrique puissant sur un laps de temps court.

Eco-design : un investissement rentable

Pour Eric Stempin d’Evtronic, « cette démarche a eu bien sûr un coût, mais, au final, elle nous a permis de dégager des marges, non pas en vendant le produit plus cher mais en réduisant nos coûts de fabrication ». Selon ces deux intervenants, l’une des premières vertus de l’éco-conception est justement d’aller chercher des économies sur le process de fabrication. Tout en rendant le produit plus performant et ainsi plus concurrentiel. Rappelant que depuis deux ans dans les appels d’offre 5% de la notation est attribué à l’éco-conception, Eric Stempin souligne combien « cette part bien que minime de la notation peut cependant, quand le marché se resserre, faire la différence avec la concurrence ». Pour Evtronic, le bilan s’avère sans ambiguïté. « Au final, nous sommes contents d’éviter de dégrader inutilement l’environnement, mais nous sommes aussi des industriels. Il faut vendre nos produits. Cette démarche permet les deux ».

Marianne Peyri, journaliste Cap Sciences

Retrouvez tous les enregistrements et vidéos sur notre Playlist Escales du Design 2014

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *