Design Flash / Diversification : Rotomod, quand le canoë s’installe au salon

my-croisette-rotomod

La première ligne de mobilier outdoor / indoor, baptisée Moaïs, symbolise une des spécificités de Rotomod : associer au plastique une autre matière comme le bois, l’acier ou le tissu (Crédits : Hervé Vidal)

L’entreprise de rotomoulage Rotomod (siège à Bon-Encontre, 47), jusque-là spécialisée dans la fabrication de canoës-kayaks et de produits de sous-traitance industrielle sur mesure, a lancé il y a quelques mois une gamme de mobilier design. L’accueil est bon, les espoirs d’une diversification réussie sont grands.

La société Rotomod (8,8 M€ de CA annuel, 67 salariés plus intérimaires), qui a fêté ses 40 ans en 2013, vit depuis 2014 un tournant dans son histoire.

Spécialisée au fil du temps dans le rotomoulage (procédé de transformation des matières plastiques) pour la fabrication de canoë-kayak pour sa propre marque et dans une importante activité de sous-traitance pour l’agriculture, la signalisation routière, le balisage maritime, les véhicules industriels… Rotomod, qui possède deux sites de production en Ardèche et en Lot-et-Garonne, à Bon-Encontre (siège et site principal), a eu l’idée en 2013 d’ajouter une corde à son arc.

« Depuis 2008 et 2009, nous ne connaissions plus de croissance sur le marché du canoë et la demande, côté sous-traitance, était en recul. Il nous fallait réagir, explique Vincent Mas, directeur commercial et associé de Rotomod. Par ailleurs, nous avons cherché aussi à nous émanciper d’une activité forte, certes, la production de canoë, mais très saisonnière puisque la production en 3 x 8 se concentre sur la période entre janvier et juin. »

Une diversification accompagnée par la Région

« Nous avons sollicité la Région, Innovalis et 4Design
[maintenant Aquitaine Développement Innovation – Prospective Design] pour nous aider à identifier, en fonction de nos domaines de compétence, les secteurs qui pouvaient représenter des pistes de diversification. Le secteur du mobilier indoor / outdoor est apparu clairement pertinent. »

Aidé financièrement à deux reprises par la Région à hauteur de près de 200.000 euros au total, la société a mobilisé une enveloppe de 400.000 euros pour adapter ses outils à la production d’une ligne de meubles et luminaires dessinés par les ateliers de design industriel aquitains : Ilô Créatif (Périgueux) et Didier Garrigos Design (Villenave-d’Ornon).

« Il a fallu du temps pour mettre au point ces produits. La présentation n’a commencé qu’au printemps 2014 mais l’accueil a été au-delà de nos espérances. Les premiers salons nous ont permis de lancer la distribution de nos produits. A l’export, l’intérêt est très fort. Nous avons, lors du salon Global Piscine, établi des contacts avec des revendeurs italiens, belges, espagnols, italiens, andorrans, américains, hollandais… Un peu plus tôt, le salon bordelais Vivons Maison nous a, lui, permis de commencer à remplir les carnets de commandes. Nous pensons pouvoir réaliser 400.000 euros de chiffre d’affaires dès 2015. »

Meubles et luminaires intérieur / extérieur et mobilier urbain

Une prévision qui semble réaliste sachant que le mobilier du catalogue de six collections regroupées sous la marque My Croisette s’adresse aux particuliers (qui pourront, en 2016, les commander sur un site de e-commerce), aux professionnels de la CHR et aux sociétés événementielles.

« De la même manière que nous avons toujours pris soin, dans l’activité de rotomoulage à ne pas être ni mono-produit ni mono-client, nous avons cherché tout de suite à adresser plusieurs marchés pour nos lignes de mobiliers », assure Vincent Mas.

Une diversification qui n’en est qu’à son début puisque Rotomod, sans rien abandonner de son activité historique de production de canoë et de stand up paddle des marques Rtm, Dag et Rtm Fishing, qui lui permet de produire et écouler 20.000 unités de ses produits chaque année, envisage sérieusement une fois que My Croisette aura trouvé sa vitesse de croisière commerciale de proposer aux collectivités une ligne de mobilier urbain.

Article La Tribune – Objectif Aquitaine de Pascal Rabiller –

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.