Design flash / Hendaye : Tribord réinvente la plongée et décroche une étoile… de l’Observeur du Design (APCI)

tribord

Plus confortable et simple d’utilisation que le masque-tuba classique, Easybreath pourrait convenir à des populations non initiées… notamment les consommateurs chinois qui découvrent les loisirs aquatiques (Crédits : Tribord)
Mis au point par la société Tribord, filiale de Décathlon installée à Hendaye (64), le masque de plongée révolutionnaire Easybreath, idéal pour l’observation des étoiles de mer, en a décroché une, étoile… celle du design*.

Installée depuis 10 ans à Hendaye, Tribord, la marque de produits dédiés aux sports nautiques, fait partie du pôle « water sports » de Décathlon. Une marque qui, avec Nabaiji, marque créée au Pays basque et dévolue à la natation, réalise 900 M€ de CA annuel.
Aujourd’hui, Tribord compte 130 collaborateurs au Pays basque. Pour l’essentiel, ils se consacrent à la R&D, la conception de nouveaux produits.

Une quête d’innovations tous azimuts qui a donné vie à quelques best-sellers de la marque, à l’image de palmes entièrement redessinées et aérodynamiques, de gilets flottants et chauds comme « Izeber ».

Tout dernièrement c’est un masque qui réinvente le snorkeling, baptisé Easybreath (en français : respiration facile) qui vient de sortir des bureaux de Tribord. Déjà bien accueilli dans les linéaires des magasins Décathlon, le masque s’est illustré dans le domaine du design industriel puisqu’il vient d’obtenir une des « étoiles » de l’Observeur du design, remises la semaine dernière à Paris à la Cité des sciences et de l’industrie.

Le marché chinois derrière ce masque ?

Easybreath rompt radicalement avec la tradition des masques et tubas de plongée puisqu’il permet aux amateurs de snorkeling de contempler la faune et la flore sous-marine sans avoir l’embout d’un tuba dans la bouche, via un « masque intégral » qui recouvre intégralement tout le visage sans générer de buée. Il a fallu un an de recherches, de prototypages et de tests pour mettre au point ce nouveau type de masque, qui offre un champ de vision à 180°.

Au-delà du fait qu’il révolutionne la pratique du snorkeling, ce masque en gommant l’essentiel des inconvénients propres aux anciens systèmes masque + tuba, pourrait séduire de nouveaux pratiquants. Décathlon et Tribord pensent tout particulièrement aux consommateurs chinois, jusque-là peu tournés vers les sports d’eau mais qui n’attendaient peut-être qu’Easybreath pour plonger…

Article de Pascal Rabiller – La Tribune Objectif Aquitaine  | 

* L’APCI – l’Agence pour la Promotion de la Création Industrielle, Accompagne, valorise et promeut le design et ses acteurs

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *