Intelligence Design / Design au 21è siècle / « Designer » les robots pour mieux comprendre l’homme

« Designer » les robots pour mieux comprendre l’hommePierre-Yves Oudeyer est (notamment) directeur du laboratoire Flowers à INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique) de Bordeaux. L’objectif principal de ses recherches consiste à créer des robots pour mieux comprendre l’homme. Développement cognitif, sensoriel et social, origine du langage, chez l’humain et chez les robots, mais aussi compréhension de la perception du corps dans l’environnement, de l’individu dans la société, etc. Non seulement l’étude de ces robots dont les mécanismes s’autodesign à l’infini permettra peut-être de découvrir demain les origines du fonctionnement humain, mais elle offrira aussi à plus court terme une approche méthodologique dans le développement de technologies au service de l’homme.

Prospectivedesign-leblog.com : Vous avez élaboré un système de curiosité artificielle et d’apprentissage qui permet à un robot de s’intéresser par lui-même à des choses nouvelles et d’acquérir ainsi des connaissances. Êtes-vous en train de fabriquer des humanoïdes ? Des robots à l’image de l’homme ?

Pierre-Yves Oudeyer : Absolument pas. L’intention de mon équipe au sein de l’INRIA est d’utiliser des robots pour mieux comprendre l’humain en allant au-delà des connaissances développées par les sciences humaines. Aspects cognitifs, sociales, sensoriels, mais aussi place et représentation du corps dans un environnement, dynamiques cérébrales d’interactions dans le groupe, etc. Les robots nous informent sur nos mécanismes d’apprentissage, nos capacités d’exploration spontanée mais également sur notre propre perception physique. Par exemple, notre robot Poppy, initialement créé pour étudier la locomotion bipède et dont les proportions sont identiques à celles d’un humain nous permet d’expérimenter différentes formes de corps. Motricité, déplacement, appréciation spatiale… Les robots nous apprennent sur nous-mêmes.

Poppy Overview from Poppy Project on Vimeo.

Prospectivedesign-leblog.com : Transhumanisme, ce mot ne vous est pas inconnu. Lauréat (notamment) du programme européen ERC, vous êtes l’un des spécialistes mondiaux de la question robotique. L’homme augmenté va-t-il exister ?

Pierre-Yves Oudeyer : Le transhumanisme n’est pas scientifique, mais une idéologie nouvelle qui n’a rien de très original ni finalement de très nouveau. L’extension des capacités mentales et physiques aura toujours été la lubie de quelques-uns. Oui, la technologie sera certainement utilisée pour augmenter l’homme. Mais pour quels résultats ? Des aberrations ? Des artefacts ?

Prospectivedesign-leblog.com : De la même manière que vos robots dont les mécanismes s’autodesign, pensez-vous qu’à l’instar des adeptes du biomimetisme, des designers du vivant, l’homme de demain sera designé ?

Pierre-Yves Oudeyer : Les recherches effectuées par des laboratoires comme Flowers accélèrent naturellement les compétences scientifiques. Or, l’enjeu n’est pas de designer l’homme comme je l’explique plus haut, mais de mieux designer la technologie. En développant de nouvelles approches méthodologiques et d’autres robots, nous parviendrons à comprendre et à interpréter les fonctionnements humains. Et la technique… s’y adaptera.

Claire Sémavoine pour Cap Sciences

Ces articles peuvent vous intéresser :

 

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.