Didier Garrigos, sur les traces de Raymond Loewy…

Publié le jeudi 13 décembre 2012 à 19h07

Intervenant, ce jeudi après-midi, lors de l’atelier sur « l’influence du design sur l’économie », Didier Garrigos, le président de la Fédération des Designers Aquitains, a remonté le temps, sur les traces d’un pionnier du design, Raymond Loewy, pour rappeler combien le design peut être un facteur de relance en période de crise.

 

« Le design et la consommation restent des moteurs de sortie de crise » : Didier Garrigos, président de la FDA.

Raymond Loewy. Qui est cet homme ? Ceux du secteur design le connaissent bien. Le public des Escales, lui, le découvre. Ce graphiste français s’exila aux Etats-Unis en 1919 où il monta la première agence de design. Sa première commande : la machine à dupliquer, le cyclostyle, puis dans les années 30 et 40, il dessinera le logo de Shell, des modèles de voitures, de réfrigérateurs, de boissons, de paquets de cigarettes… « A travers cet homme et cet exemple, on peut comprendre combien l’apport du design a été considérable et considéré comme un des facteurs de relance de l’économie alors que les Etats-Unis subissaient la crise économique de 29. De nombreux experts aujourd’hui font un parallèle entre la crise actuelle et celle de 29. Le design et la consommation restent des moteurs de sortie de crise » affirme avec conviction le designer aquitain Didier Garrigos.

Pour appuyer sa démonstration, le designer aquitain enchaîne les exemples de retombées concrètes en termes de chiffres d’affaires comme de créations d’emplois pour nombres d’entreprises locales : Atlantica avec ses nouveaux abris de piscines, la Cave des vignerons landais, la nouvelle gamme de bureaux conçue par Emmanuel Gallina… (voir interview Didier Garrigos).

« C’est par l’innovation et la créativité que les entreprises pourront à l’avenir se développer et créer des emplois. Même si en Aquitaine, depuis vingt ans, de grands progrès ont été faits dans ce sens, il reste du chemin à parcourir. Une étude sur l’économie design en France indique en effet que le taux d’utilisation du design par les entreprises n’est que de 40%, soit l’un des taux les plus faibles d’Europe », précise Didier Garrigos.

Marianne Peyri, journaliste Cap Sciences

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.