École de design : concours pour réfléchir aux attentes de demain

Les étudiants de l’école de Condé Créasud de Bordeaux participent depuis une dizaine d’années à des concours de design proposés par des industriels ou institutionnels. Ces initiatives qui ont pour première vocation la promotion d’une marque, d’un matériau, d’une collectivité ou encore d’un ministère permettent aux élèves de se frotter aux exigences de leur futur métier et parfois même de décrocher un stage, voire un contrat d’embauche. Explications de Pierre Renollet, le directeur.

« Les concours organisés pour les élèves en design n’ont pas pour objectif la réalisation matérielle du projet ou des projets gagnants », tient immédiatement à préciser Pierre Renollet, directeur de l’école de Condé Créasud de Bordeaux. « La plupart du temps, ces compétitions sont destinées à communiquer autour d’un matériau, d’une enseigne ou encore d’une institution », poursuit-il. « Cependant, ils font partie intégrante de notre programme d’enseignement, c’est une base d’étude sur laquelle se concentrent les enseignants et étudiants tout au long de l’année scolaire. » En effet, observer et comprendre l’environnement, créer et rechercher des solutions de design, imaginer et reformuler feront intégralement partie du quotidien de ces futurs chefs de projet ou conseiller en innovation. « L’école privilégie les concours où de vraies problématiques de société actuelles ou futures sont soulevées. Il est fondamental que nos élèves aient quelque chose à raconter lors de leur participation. »

 

École de design : concours pour réfléchir aux attentes de demain

EMERGENCE vise à faire du cimetière un réservoir de vie, un espace de paix et un lieux de recueillement pour la familles et les proches du défunt « design for death ».

Concours européen de design l’Argus automobile, Concours national de design Camif collectivités, Concours national de design Agefiph, etc., les élèves de l’école de Condé Créasud de Bordeaux ont participé à plus d’une vingtaine de concours ces dix dernières années. Et avec succès. Julien Olivier et sa chaise Lana ont reçu le premier prix du Concours 4design en 2011, Aurélie Gagnaire et son projet urbain destiné aux non ou mal-voyants ont fait l’unanimité au Concours européen de design l’Argus automobile en 2010. Sans oublier Enzo Pasquale et Pierre Rivière, lauréats du premier prix du concours organisé par Designboom 2011, sur le thème : « design for death », aujourd’hui à la tête de leur propre agence avec Claire Freyssignat à Bordeaux : Madame Giselle.

« Outre l’intérêt de faire connaître notre école en France et à l’international, et bien qu’aucun concours ne soit un appel à candidatures, être finaliste de ce type de compétition peut représenter un super ticket d’entrée dans les entreprises ou agences », reconnaît Pierre Renollet.

Claire Sémavoine, journaliste Cap Sciences

Ces articles peuvent vous intéresser :

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.