Edition Lille Design 2013 : la place de l’eau dans la ville

Pour la troisième année consécutive, Lille Design, plateforme de développement et de valorisation du design, organise une résidence design. Cinq candidats ou équipes seront sélectionnés début octobre. Objectif ? Imaginer des scénarii innovants de l’eau comme élément structurant de l’urbanité.  

 

Le partenariat, cette année, de Lille Design avec la société « Les Eaux du Nord », filiale de Lyonnaise des Eaux, a donné tout naturellement le cap à cette troisième résidence Design. A travers ce laboratoire d’innovations, les candidats sélectionnés, soit des designers professionnels venant de toute la France et de Belgique, devront revisiter les usages de l’eau dans l’espace urbain « au regard des attentes et des contraintes économiques, environnementales et des évolutions de la société ». Fontaines, dispositifs numériques, ergonomie des bouches d’égout, objets eco-durables…Toutes les pistes sont ouvertes.

Un premier workshop organisé le 18 juin dernier par Pangée Design dans le Nord-Pas-de-Calais, sur les métiers liés à l’eau et son circuit de captation, de distribution et d’assainissement, a d’ores et déjà permis de cerner certaines problématiques. « Des questions telles que comment réutiliser et recycler l’eau de pluie qui ruisselle dans les rues ou comment mieux entretenir les espaces verts ont par exemple été évoquées. Outre cet aspect utilitaire, l’usage de l’eau peut aussi être envisagé sous un côté récréatif autour d’un mobilier laissant la place à des jeux d’eaux ou de manière symbolique à travers des créations plus proches de l’art contemporain » décrit Julia Plaïa, chargé de communication à Lille Design, structure soutenue notamment par Lille Métropole.

Lauréate du prix Lille Design en 2012, Isabelle Daëron, a conçu un microréseau local proposant un usage de l’eau de pluie dédié à la pause en ville. Il est constitué d’un collecteur d’eau de pluie relié à
un tuyau et un élément réflecteur du ciel.

D’autres axes plus larges sont suggérés, autour de la création de services, par exemple pour mieux diffuser des informations sur le circuit de l’eau, sa provenance, sa qualité… « On est face à des problématiques tel qu’un achat excessif de bouteilles d’eau minérale de la population locale alors que l’eau venant du robinet est davantage contrôlée et moins chère. Ou bien encore on peut constater que les familles modestes consomment 30% de plus d’eau que les familles plus aisées. Toute cette dimension sociale autour de la culture d’utilisation de l’eau est de même très intéressante » précise Julia Plaïa. Sans compter toutes les questions liées à la maîtrise des rejets polluants.

Lors de l’édition 2012, les participants à la résidence Lille Design avaient planché sur la thématique de « la pause urbaine ». Création du collectif YA+K – PURPOSE. Prix «Coup de coeur» du public pendant la Braderie de l’Art 2012.

 

 

 

 

Deux résidences et des lieux d’exposition

À la différence des éditions précédentes, exigeant des candidats un cahier de charges techniques assez drastique, le dispositif a, cette année, était allégé. Les candidats présentent désormais seulement un pré-projet (date limite d’inscription le 30 septembre). Mais le principe de concevoir des prototypes construits à partir de matériaux de récupération reste plus que jamais central. Les 5 candidats ou équipes pluridisciplinaires, sélectionnés par un jury présidé par Marc Brétillot (1), effectueront ensuite une première résidence du 18 au 22 novembre afin de réaliser des premiers prototypes au sein de L’Ecole supérieure d’art du Nord Pas-de-Calais/Dunkerque Tourcoing.

Les créations seront ensuite exposées, les 7 et 8 décembre, lors de la Braderie de l’art de Roubaix, évènement où designers, peintres, sculpteurs, grapheurs réalisent des œuvres à partir de matériaux de récupération et les vendent entre 1 et 300€. Enfin, avant la désignation des lauréats, les candidats effectueront au cours du premier trimestre 2014 une seconde résidence au Mad Brussels pour réaliser un second prototype conforme à des normes d’usage et de sécurité en phase avec une mise en oeuvre opérationnelle. Lille Design se réserve ensuite « le choix d’accompagner l’un des candidats dans la concrétisation de son innovation en fonction des potentialités locales ».

Les prix et accompagnements :

-Prix coup de coeur du public à la Braderie de l’Art

– Prix Lille design décerné par un jury de professionnels /dotation 3.000 euros

– Accompagnement vers le déploiement d’un ou plusieurs projets par Lille design et les Eaux du Nord, sous réserve d’un potentiel de développement de son usage dans la ville.

 

Contact

Art Point M / Sabine Duthoit / sabine@artpointm.com

Lille design / Julia Plaïa / jplaia@lille-design.com

Dépôt des candidatures avant le 30 septembre à l’adresse suivante :

contact@lille-design.com

Lille design – 75, rue de Tournai – 59200 Tourcoing

 http://www.lille-design.com/actualite/31

 

(1) Designer et plasticien, professeur à l’École Supérieure d’Art et de Design de Reims (ESAD) et à l’école Supérieure de Cuisine Française Ferrandi à Paris.

 

Marianne Peyri, journaliste Cap Sciences

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *