Intelligence Design / Design au 21è siècle / Éric Viennot : « Je « design » les expériences transmédia »

Éric Viennot : « Je design les expériences transmédia »Mode, mobilier, industrie, architecture, graphisme, web, agroalimentaire, territorial et même existentiel, le design répond aujourd’hui à des besoins, propose des solutions innovantes et invente de nouvelles possibilités dans le but d’améliorer le quotidien des individus. Mais les perspectives qu’offre le design ne s’arrêtent pas là. Depuis quelques années, le plasticien de formation Éric Viennot, créateur du remarquable jeu immersif Transmédia de fiction totale « Alt-Minds » se démarque dans une nouvelle discipline : le design d’expériences. Rencontre avec l’un des fondateurs du studio de développement de jeux vidéo Lexis Numérique et l’auteur et réalisateur en 2003 de « In Memoriam », le premier jeu d’aventures et d’investigations transmédia.

Prospectivedesign-leblog.com : Voilà qu’apparait depuis quelques années un nouveau métier dans la sphère des créatifs, celui de designer d’expériences. En quoi consiste-t-il ?

Éric Viennot : En réalité ce savoir-faire existe depuis des siècles, mais sous d’autres appellations. « Concepteur de jeux » pour les jeux de société, de cartes, etc., puis il y a 20 ans, « game designer » pour les jeux vidéos ; le designer d’expériences bouleverse les codes séculaires en les adaptant aux technologies d’aujourd’hui. Enquête, narration, scénarisation, suspens, principes de récompenses, la méthode reste la même, mais impose de nouvelles contraintes qui sont l’implication bien entendu du jeu vidéo, mais aussi du cinéma, d’internet, des réseaux sociaux, de la mobilité induite par la téléphonie mobile, etc.

Prospectivedesign-leblog.com : Le designer d’expériences doit donc user d’une extraordinaire polyvalence pour offrir une oeuvre dite « Transmédia ». Concrètement, comment intervenez-vous ?

Éric Viennot : À la fois plasticien, photographe, cinéaste, designer, directeur artistique, concepteur multimédia, auteur et réalisateur, le designer d’expériences a en effet plusieurs casquettes. Dans les jeux que nous créons avec Lexis Numérique ou lorsque nous sommes sollicités par des entreprises extérieures comme des cinémas ou encore la télévision, notre objectif est de créer et d’animer une « timeline », le fil conducteur de la fiction. À titre d’exemple, nous réalisons des vidéos, quizz, pages web, envois de mails, SMS, messages vocaux, etc. qui sont le prolongement du jeu ou de la fiction. Chaque extension interactive et média employés développant un contenu différent.

Prospectivedesign-leblog.com : « In Memoriam » puis plus récemment « Alt-Minds » ont révolutionné les codes du gaming en interconnectant vie réelle et jeu virtuel. Quel est selon vous l’avenir des expériences Transmédia ?

Éric Viennot : J’aime parler de « réalité augmentée ». L’avènement de prothèses comme les Google Glass ou de puces sous-cutanées, prolongement presque logique de la téléphonie mobile seront des dispositifs qui augmenteront la réalité. On pourrait imaginer une connexion personnalisée instantanée à des écrans ou objets communicants dans l’espace urbain ou privé qui déclenchera le jeu. L’ambition des expériences transmédia est d’insérer le joueur dans des dispositifs. Dans ce cas, on peut tout à fait envisager l’appropriation de ces technologies par les pouvoirs publics ou encore des marques dans des campagnes de sensibilisations et d’informations.

Claire Sémavoine pour Cap Sciences

Ces articles peuvent vous intéresser :

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.