Idae : un pôle multimédia pour la rentrée 2014

Idae : un pôle multimédia pour la rentrée 2014

Charles Maubé, le directeur de l’Idae.

Publié samedi 15 décembre 2012 à 15h32

L’Idae, école de formation en design de la CCI de Bordeaux, compte ouvrir une nouvelle filière : un pôle multimédia dès la rentrée 2014. Deux formations supplémentaires accessibles après le bac ou après une licence. La première délivrera un diplôme de concepteur multimédia et la seconde, celui de chef de projet multimédia. Explications recueillies lors de conférence « Le design multimédia » qui se déroule ce matin aux Escales du design 2012.

La CCI de Bordeaux décide d’étoffer les formations professionnelles proposées par son école de design l’Idae. En effet, dès la rentrée 2014, un pôle multimédia délivrera deux diplômes supplémentaires : l’un de concepteur multimédia accessible après le baccalauréat, le second de chef de projet multimédia intégrable avec une licence.

« Dans le cadre du projet de développement de l’Idae, la CCI de Bordeaux a souhaité faire une étude sur les besoins et les attentes en numérique des entreprises aquitaines », commence Charles Maubé, le directeur de l’Idae. « C’est la raison pour laquelle la CCI a fait appel à AlterAngle, cabinet parisien de conseil en marketing et développement », poursuit-il.

Attentes des entreprises de la filière numérique ou non, évaluation des formations déjà existantes, les propositions de perfectionnement de l’Idae issues de l’audit réalisé par AlterAngle sont claires : « Nous avons conclu au terme de notre étude que la région qui se tourne vers le e-commerce a besoin de professionnels polyvalents ayant également des connaissances en web marketing », s’exprime François-Régis Prévost.

Le web-marketing, une nouvelle discipline

« L’intérêt des deux nouveaux diplômes que nous proposerons dès la rentrée 2014 est d’apporter une réponse d’ensemble aux entreprises aquitaines, de former des gens capables de créer, de concevoir, de développer, mais également de commercialiser, d’exploiter et faire évoluer un site internet », poursuit Charles Maubé avant de conclure : « C’est la raison pour laquelle les futurs chefs de projet multimédia bénéficieront d’une spécialité en web marketing ainsi qu’en application digitale ».

Claire Sémavoine pour Cap Sciences

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.