Intelligence Design / Design « est » relation / Le consultant extérieur accompagne la démarche design/innovation

Intelligence Design / Design « est » relation / Le consultant extérieur accompagne la démarche design/innovationDe la stratégie à la réalisation des prototypes, Christian Divet, consultant du cabinet de conseil en organisation industrielle Devindus GIE intervient dans les entreprises qui font appel à Prospective Design pour développer leur activité grâce au design. Interview.

Depuis une dizaine d’années, vous accompagnez des sociétés, principalement des PMI qui recherchent à améliorer leurs performances et vous proposez le design comme facteur de progrès. Quels sont vos champs d’intervention ?

Christian Divet : Tout d’abord, il est important pour moi de rappeler que fondamentalement, l’innovation n’est pas synonyme d’invention ou de découverte. Ainsi que le rappelle le scientifique et prospectiviste Joël de Rosnay : « L’approche moderne du processus d’innovation est une vision multidimensionnelle et matricielle ».

Et c’est précisément dans l’organisation de ces différents aspects que j’interviens. De l’élaboration de la stratégie de l’entreprise à la réalisation des prototypes en passant par l’organisation de l’entreprise. Plus particulièrement structurer le bureau d’études et la recherche et développement, élaborer un cahier des charges, choisir le designer, etc… J’accompagne l’entreprise, le comité de pilotage rend les arbitrages et décide des choix.

La créativité est selon vous, le siège d’un projet d’innovation.

Christian Divet : Lorsqu’elles réfléchissent à un projet d’innovation, trop peu d’entreprises pensent au design qu’elles assimilent souvent à tort à une discipline artistique. Or, le design n’est pas seulement nécessairement beau ! Le design industriel du produit doit répondre à un cahier des charges fonctionnel. Il oblige la société à modifier ses processus techniques et industriels. Mais quoi de plus difficile pour une firme au fonctionnement traditionnel d’établir une démarche prospective pour créer des produits ayant des avantages concurrentiels, se démarquant de ses concurrents et ainsi gagner des marchés ? Assisté d’agences de conseil et de formation en créativité comme SolidCreativity, j’introduis la créativité dans la démarche. C’est une méthode que j’ai conseillée au spécialiste de la climatisation et de la réfrigération adaptées aux conditions extrêmes Zhendre, qui en s’entourant de compétences extérieures est sorti de la sauvegarde. Une fois l’axe du projet déterminé en amont, et la mise en place des structures organisationnelles, Prospective Design peut intervenir. Et ensemble, nous élaborons le cahier des charges, conseillons dans le choix d’un designer, évitons les dérives, exerçons un suivi assidu… Jusqu’à la validation des prototypes. La démarche s’inscrit dans le temps pour faire évoluer les cultures d’entreprises.

Diplômé de l’École nationale des arts et métiers, vous avez pendant plus de 20 ans été directeur général et technique de groupes industriels spécialisés dans le packaging. La raison de votre intérêt pour le design ?

Christian Divet : Mes années d’exercice dans le packaging pour les secteurs du luxe, de la cosméto, de l’agroalimentaire… ont développé chez moi une véritable passion pour le design et ses différentes applications. Très tôt, j’ai compris que pour satisfaire les exigences des clients et être compétitif sur le marché, j’allais devoir m’entourer de compétences : j’ai ainsi embauché des designers dans les sites que je dirigeais. Aujourd’hui plus que jamais, j’estime que le design est un facteur de progrès des process et des produits dans une entreprise confrontée à un environnement concurrentiel mondialisé.

Claire Sémavoine pour Cap Sciences

Ces articles peuvent vous intéresser :

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *