Quand Asit fait la lumière

Publié vendredi 14 décembre à 10h42

Arnaud Semenard, designer de l’entreprise Corep avec la lampe Newton repensée avec la méthode Asit.

Basée à Bègles, l’entreprise Corep conçoit et fabrique des luminaires pour la grande distribution. L’un de ses trois designers intégrés Arnaud Semenard, participait à l’atelier : « la gestion de projet appliquée à l’idéation : méthode Asit. » Avec quelques exemples éclairants.

Les designers de Corep ont découvert la méthode de génération d’idée Asit à l’occasion d’un atelier animé par Stéphane Chanthapayana, formateur chez Solid Creativity. Arnaud Semenard s’en souvient :  » Ce qui était intéressant c’est que différents services de l’entreprise y étaient associés : conception de produit, commercial, marketing et direction d’enseigne.  » Un assemblage inhabituel qui démultiplia des idées déjà rendues abondantes par « une méthode qui permet de ne rien oublier et de rien laisser au hasard. »

150 idées en deux demi journées

« Au total, se souvient Stéphane Chanthapayana, se sont près de 150 idées qui ont été générées en deux demi journées. » La quantité n’est pas toujours l’objectif mais pour Corep, contrainte d’alimenter un catalogue abondant pour lequel ses clients réclament des exclusivités et un renouvellement fréquent c’est une dimension très importante. « Sans compter, ajoute Arnaud Semenard, que la méthode permet de pondérer l’importance de chaque idée en fonction de leur faisabilité, de l’expérience qu’elle peuvent apporter aux utilisateurs et du degré de différentiation qu’elles apportent au produit. Ce qui nous donne des arguments pour les défendre auprès de la direction. »

En utilisant les outils d’Asit, les designer de Corep ont pu donner des naissance à des produits innovants comme cette lampe suspension devenue bicolore en utilisant une  » rupture de symétrie » et en partie démontable grâce une  » division ». Purement esthétique, la première modification permit de gagner un marché tandis que la seconde fit baisser le coût du transport en réduisant le volume du conditionnement. Depuis l’atelier, la méthode a-t-elle été réutilisée ? « Non, s’amuse Arnaud Semenard mais nous allons devoir nous y remettre très vite : la collection 2014 approche ! »

Donatien Garnier, journaliste Cap Sciences

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.