Intelligence Design / Design « est » relation / (Re) designer le système de relations de l’entreprise pour innover

(Re) designer le système de relations de l’entreprise pour innover

Stéphane Allée : « l’innovation incrémentale atteint ses limites »

Stéphane Allée du département Prospective Design nous invite à réfléchir à l’intégration du design en tant que compétences complémentaires qui redéfinit le système de relation de l’entreprise. En effet, de nouvelles collaborations ont souvent la vertu de modifier le système de relation au sein de l’entreprise, d’élargir les visions initiales pour provoquer un regain de dynamisme au sein de l’entreprise.

Stéphane Allée part d’un constat simple : « L’innovation incrémentale atteint ses limites (NDLR : pour aller plus loin : L’innovation de rupture, la quête du Graal…). Aujourd’hui, les sociétés qui souhaitent se renouveler et se transformer sont contraintes de sortir du périmètre connu. Cela implique notamment de travailler de façon plus ouverte, en réseau pour hybrider les échanges avec des profils différents de ceux présents dans l’entreprise ».

À titre d’exemple, nous pouvons citer l’intégration des sciences humaines dans les projets scientifiques ou inversement, « l’élément nouveau changera le type de relation et inscrira l’entreprise dans une transversalité innovante, bousculant les rapports de l’organisation pyramidale et transformant une réflexion souvent verticalisée en un schéma de pensée plus itératif ».

La phase de réflexion : un temps privilégié pour les rencontres

« Certes il arrive que la décision d’innover soit prise dans l’urgence, avec des objectifs multiples : pérennité de l’entreprise, marquer une rupture, ou encore envoyer un signal fort d’entreprise innovante », remarque Stéphane Allée.

Toutefois « Anticiper son projet d’innovation, prendre le temps de la réflexion reste une approche efficace », conseille celui qui accompagne depuis plusieurs années les entreprises et pour qui « le design tout comme le numérique sont des agents de transformation qui impacte fortement le système de relations de l’entreprise ». Réalisables et même indispensables dans certains cas, ces changements radicaux combinés à l’intégration de nouvelles compétences permettent de redistribuer « énergiquement » les relations entre les acteurs de l’entreprise pour se redéployer via de nouvelles offres.

Les cinq sens de l’innovation

Incontournables atouts, ce réseau extérieur « enrichit les perceptions, multiplie les décryptages et délimite un nouvel environnement pour l’entreprise », insiste-t-il. « À l’image des quatre sens, enrichis et complétés par le cinquième ». Nouvelles pistes de réflexion, nouveaux outils, voire de nouveaux métiers, « ces approches n’exonèrent pas l’intégration de composantes de mesure », poursuit Stéphane Allée avant de conclure, songeur : « Un système de pilotage des échanges, capable de déterminer le rôle de chacun ou encore créer un vocabulaire commun serait d’ailleurs une aide précieuse pour les entreprises qui osent faire le grand saut… ».

 

Claire Sémavoine pour Cap Sciences

 

Ces articles peuvent vous intéresser :

 

 

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *